forum pour mamans: nos petits trésors
Bienvenue à toi! Ce forum est un lieu de partage de nos expériences de maman ou future maman mais aussi celles de la vie car nous sommes des femmes avant tout.
Les invités sont les bienvenues, donc si tu veux visiter et parler certaines parties du forum te sont ouvertes.
Pour profiter du forum entièrement nous t'invitons à venir t'inscrire.
à très vite sur le forum Nos petits trésors
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» UN TROC PARTY SPECIAL FOFO ???
Ven 31 Mai - 9:02 par Lizie

» mes séries du moments
Jeu 2 Mai - 9:37 par myrie

» Macarons
Mar 9 Avr - 11:14 par Stéphanie

» recherche recette poulet colombo
Mar 12 Fév - 16:05 par valérie

» cuisine reunionnaise
Mar 29 Jan - 4:56 par valérie

» Sprits
Ven 25 Jan - 1:52 par valérie

» ciné: twilight chapitre 4 partie II
Dim 2 Déc - 5:49 par cécile

» Dépôt-vente affaires enfants à Bras panon 974
Jeu 5 Juil - 18:25 par dodo974

» ciné avec les petits !?
Jeu 5 Juil - 9:16 par choutly

» une blague pour rigoler un peu
Jeu 21 Juin - 7:32 par myrie

» C'EST QUOI VOTRE PROGRAMME TV CE SOIR?
Lun 30 Avr - 4:59 par choutly

» TITANIC
Lun 16 Avr - 6:07 par choutly


Le premier 1250 du fofo :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le premier 1250 du fofo :)

Message  Pamela le Mer 18 Juin - 11:21

OYE OYE Gentes Dames !!

En ce jour de grace du 18 Juin de l'an 2008



J'ouvre le premier post des news !
Je suis tellement occupee le soir entre mon tresor et mon cheri que nous loupons les infos !
vous etes comme moi ?
Alors voila pour facilite la vie des mamans qui ont un peu de temps dans l'apres-midi pendant la sieste ...
Reagissez, donner des idees, les sujets qui vous interesse ... Je suis prenneuse de toutes les bonnes idees pour faire que cette partie du forum soit aussi vivante que les autres ^^

Je compte sur vous !!!



La femme coupee en morceaux a ete identifiee :


La femme dont le corps découpé a été découvert dans deux valises immergées près de Nantes était une institutrice à la retraite qui fréquentait, selon des voisins, l'homme placé en garde à vue hier dans le cadre de l'enquête.

La femme coupée en morceaux, découverte la semaine dernière dans deux valises, près de Nantes (Loire-Atlantique), a été identifiée mardi 17 juin, notamment grâce à ses empreintes dentaires. Il s'agit d'une institutrice à la retraite qui fréquentait depuis plusieurs mois un homme que des voisins ont dit reconnaître sur le portrait-robot établi par les enquêteurs.
L'homme a été interpellé mardi vers 17h30, boulevard Vincent-Gâche, sur l'Île Beaulieu, proche du centre-ville de Nantes, "par deux gendarmes qui enquêtaient dans le voisinage de l'appartement de la victime et qui l'ont aperçu par hasard" alors qu'il marchait dans la rue, a précisé le commandant Bertrand Depierre, officier de communication de la gendarmerie des Pays de la Loire.
L'homme logeait dans l'appartement nantais de la victime. Il a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Rezé, près de Nantes.


Livre blanc : les armées encaissent, le Parti socialiste est divisé

Nicolas Sarkozy a martelé hier que seule la suppression de 54.000 postes permettra de moderniser les armées. Mais l'ancien ministre de la Défense, Alain Richard, met en doute les économies visées.

Des applaudissements convenus, une « Marseillaise » fredonnée sans conviction et, au final, un silence résigné dans les rangs : même s'ils savaient à quoi s'attendre, les 3.000 officiers généraux ou représentants des forces de sécurité ont visiblement accusé le coup hier en écoutant Nicolas Sarkozy leur présenter la nouvelle doctrine de sécurité de la nation, assortie de 54.000 suppressions de postes. Condition absolument nécessaire pour financer la modernisation des équipements, a martelé le chef de l'Etat : « La vérité, c'est qu'il faut arrêter de croire que notre armée se mesure à la hauteur de ses seuls effectifs [...]. Ce sont précisément les économies qui permettront de réaliser les ambitions militaires qui correspondent à notre stratégie », leur a-t-il déclaré, fustigeant au passage le « mauvais usage » fait par ses prédécesseurs du domaine réservé de la défense.

« La pilule va être dure à avaler », admettait, fataliste, cet officier d'un régiment de parachutistes. Pour reconnaître aussitôt que les véhicules blindés de son unité n'en peuvent plus, comme la plupart des matériels en service, d'ailleurs. Plus vindicatifs, les syndicats des personnels civils du ministère de la Défense ont appelé à des mobilisations demain. La CFDT dénonce « un Livre blanc faux nez de la RGPP », la révision générale des politiques publiques. La FNTE-CGT parle, elle, d'un « carnage social » sur fond de « sabotage de l'outil de défense ».

L'opposition n'avait pas attendu pour dégainer. Le PS s'est montré critique dès le début de la semaine, guère disposé à faire le moindre cadeau à Nicolas Sarkozy. Mais force est de constater que les socialistes ont été moins en verve que ce à quoi l'on pouvait s'attendre, après des décennies de vrai clivage gauche-droite sur la défense. Le parti de François Hollande a focalisé son attention sur deux sujets : le retour de la France dans l'Otan et les réductions d'effectifs. Le président avait pris soin de déminer le premier, il y a un mois, et de renvoyer le second à début juillet.
Recyclage total des économies

Sur la vision stratégique du Livre blanc, le PS est resté plus nuancé et divisé. Paul Quilès a contesté une vision « anxiogène » de la menace décrite par le chef de l'Etat. Mais Alain Richard l'a plutôt approuvée hier sur Public Sénat, se félicitant notamment de l'accent mis sur le renseignement (tout comme le député UMP Bernard Carayon, très impliqué dans les questions d'intelligence économique). L'ancien ministre de la Défense de Lionel Jospin a préféré s'interroger sur l'équilibre financier du dispositif mis sur pied par le président. « Les suppressions de postes dans le soutien, cela ne peut dépasser 25.000 à 30.000 hommes : nous avions fait les calculs lors de la campagne présidentielle. Une bonne partie des suppressions seront donc en réalité des externalisations de services qui ne coûteront pas moins cher à l'Etat », a-t-il relevé.

De fait, la clef de voûte du projet budgétaire de l'Elysée, qui prévoit 377 milliards d'euros d'ici à 2020 pour financer son nouveau modèle d'armée, repose sur le recyclage total des économies tirées des re- structurations. C'est la seule marge de manoeuvre possible. « Nous y arriverons, j'en suis sûr. En 2005, le précédent chef d'état-major chiffrait déjà les réductions de postes entre 20.000 et 30.000 », rappelle Jean-Claude Mallet, le président de la commission du Livre blanc.

Le bilan de l'attentat de Bagdad passe à 63 morts

BAGDAD (Reuters) - Le bilan d'un attentat au véhicule piégé perpétré la veille à Bagdad s'élève mercredi à 63 morts et l'armée américaine en impute la responsabilité à une milice chiite clandestine.

Quatre enfants et cinq femmes sont au nombre des personnes tuées dans l'attentat de mardi, qui a frappé un marché fréquenté du quartier chiite d'Al Hourriya, dans le nord-ouest de la capitale, a indiqué la police irakienne.

Soixante-quinze autres personnes ont été blessées dans cette explosion, la plus meurtrière depuis trois mois à Bagdad.

L'armée américaine a attribué l'attentat à une cellule d'activistes chiites qui aurait le soutien de l'Iran.

L'état-major américain estime qu'il a été commandité pour inciter des chiites à s'en prendre aux Arabes sunnites. La plupart des attentats à la voiture piégée commis en Irak sont attribués aux insurgés sunnites d'Al Qaïda.

Loi antipiratage : le Conseil d'État adoucit la "riposte graduée"

Le Conseil d'État a apporté plusieurs modifications au projet de loi Création et Internet, expression masquant la répression du téléchargement illégal ( voir notre dossier ). Ce projet va être présenté aujourd'hui en conseil des ministres et devrait être débattu au Parlement à l'automne, avec, sans doute, une entrée en vigueur au 1er janvier 2009.

Les magistrats du Conseil d'État ont d'abord adouci la durée des suspensions d'abonnement Internet prévues dans le texte. Ces suspensions, qui interviennent après plusieurs mises en garde, ont été écourtées : de 1 à 3 mois (au lieu de 1 à 6 mois) lorsque le contrevenant accepte une transaction. En cas de récidive, lorsque la suspension devient une décision unilatérale, elle devra se situer entre 3 et 12 mois (au lieu d'un an auparavant).

Les entreprises ne se verront pas couper l'accès à Internet

Concernant les professionnels, pour qui le Net est un outil de travail, le Conseil d'État, en collaboration avec les juristes du ministère de la Culture, a pris en compte l'impact disproportionné d'une telle suspension. Exemple : on n'imagine pas une entreprise de presse privée de tout accès Web si, par malheur, l'un de ses employés avait été pincé en train de télécharger illégalement le dernier album de Madona sur son ordinateur, au bureau... Dans ce cas, au lieu de la suspension, l'entreprise sera enjointe, sous astreinte financière, de faire cesser l'infraction par l'adoption de mesures techniques, comme le pare-feu empêchant le téléchargement illégal.

Enfin, le Conseil d'État s'est penché sur les sites de partage de vidéos et les recours des ayants-droit à leur encontre. Jusqu'ici, le président du TGI peut être saisi par un auteur lésé afin qu'il ordonne le retrait du fichier illégal sur tel ou tel site. Cette procédure d'urgence ne donnait pas lieu à l'échange contradictoire entre les parties, ce qui n'était pas très satisfaisant sur le plan des principes. En revanche, le plaignant devait engager un procès sur le fond.

Une amélioration des droits de la défense

Le Conseil d'État a suggéré une modification : désormais, ce n'est plus un juge unique qui tranche, c'est le TGI dans sa formation collégiale. Il est saisi en référé et doit donc adopter sa décision après avoir entendu les parties en litige. Il n'y a plus obligation d'engager un procès sur le fond si le référé suffit à éteindre les dommages occasionnés par la piraterie.

Selon un sondage Ipsos *, 74 % des personnes interrogées approuvent "tout à fait" ou "plutôt" le mécanisme de "riposte graduée" prévue dans ce projet de loi. Ce sondage a été commandé, fin mai, par la SCPP (les majors du disque), qui entendait ainsi conforter sa position ainsi que celle du gouvernement dans la manière d'appréhender le problème du téléchargement illégal.

* Sondage téléphonique réalisé le 20 mai auprès de 1.010 personnes de 15 ans et plus.



J'ai encore a reflechir sur la mise en page et autre ... mais ca va venir Wink
avatar
Pamela
Janviettes08 qui a toujours les mots pour rire

Féminin Nombre de messages : 1307
Age : 36
Localisation : Cannes
Humeur : comme la meteo :)
Date d'inscription : 30/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum